GAKKA : Philosophie

Parallèlement à une pratique physique et technique (ekkin-gyo) le Shorinji Kempo enseigne une pratique méditative (chinkon-gyo) qui s´appuie sur la méditation zazen. Ces 2 enseignements sont indissociables dans l´apprentissage du kenshi (pratiquant du Shorinji Kempo). En formalisant cette méthode So Doshin cherchait à développer à la fois le corps et l´esprit de ses élèves. D´un point de vue philosophique le Shorinji Kempo s´appuie sur plusieurs principes :

- KEN ZEN INCHINYO : unité du corps et de l´esprit

- RIKI AI FUNI : union de la force et de l´amour

- SHUSHU KOJU : la priorité de la défense sur l´attaque

- FUSATSU KATSUJIN : protéger autrui

- GOJU ITTAI : la parité des techniques dures et souples

- KUMITE SHUTAI : l´importance du travail à deux

Pendant l'entraînement, les professeurs insistent sur le fait que le but du Shorinji Kempo n'est pas de créer des "guerriers", mais de former des individus capables d'aider les autres. Pour que le Shorinji Kempo ne soit pas qu'un simple ensemble de techniques de combat, l'enseignement philosophique est indispensable.